+34 640562518 (wp) info@osteosapiens.com

Il ne s’agit pas de choisir entre l’Ostéopathie, la Médecine Tibétaine ou tout ce que j’ai appris, mais de tout intégrer.

Osteópata Christophe Pech que integra la osteopatía y la medicina tibetana Sowa Rig-pa

Christophe Pech

Je suis Ostéopathe car ma vocation est de contribuer à la libération de la souffrance.

J’étudie la médecine tibétaine depuis plus de 10 ans, et dans cette pratique, on ne peut pas séparer la partie spirituelle de la partie médicale. Par conséquent, j’adapte la médecine tibétaine à l’ostéopathie et vice versa.

Je ne découvre rien, je n’invente rien.

Je n’applique que les choses que j’étudie et la seule chose que j’essaie de faire est une intégration.

 

Il ne s’agit pas de choisir entre l’Ostéopathie, la Médecine Tibétaine ou tout ce qui a été appris mais de tout intégrer.

Au moment de traiter un patient, nous pouvons mettre en évidence trois choses fondamentales, à mon avis :

1.  Établir la meilleure communication possible. Je ne parle pas seulement de la communication verbale, c’est avant tout une communication tissulaire et énergétique de confiance qui ne passe pas par l’analyse corticale.
Le patient peut l’éprouver comme une sensation de bien-être important, de connexion profonde, d’autres comme un grand voyage intérieur et/ou extérieur vers des réalités non ordinaires.

2.  La disponibilité que j’aurai en tant que thérapeute dépend de la capacité que j’aurai à vivre un état de vide profond qui permettra à mon MOI de ne pas intervenir dans le traitement. Cet état me permet, comme s’il s’agissait d’une feuille vierge, de lire les notes que le patient a laissées sur ses tissus et son système énergétique, sans l’intervention de l’esprit.

Paradoxalement, l’esprit du patient passe de certaines certitudes à certaines confusions. Fréquemment, le patient est très sûr de la zone d’inconfort ou de douleur, mais devient confus lorsque, pour nous aider, il essaie d’expliquer l’origine du trouble (en dehors des cas évidents de traumatisme). L’esprit nous trompe bien plus que nous ne le pensons. En Occident nous sommes très déconnectés du corps et nous manquons de discrimination au moment de ressentir ce qui se passe « là-dedans ». Nous avons un mental hyperactif très « bruyant » qui ne supporte pas de ne pas contrôler les situations, et encore plus lorsqu’il y a un danger possible (la douleur automatiquement pour la survie est interprétée comme un danger)… Ensuite, ce mental va essayer de trouver une explication. Mais quelle explication un aveugle va-t-il donner sur les couleurs d’un feu d’artifice ? Vous ne pourrez parler que du bruit que vous avez entendu, vous n’aurez qu’une partie de la vérité. C’est ce qui se passe avec le patient, dans le meilleur des cas il atteindra une partie de sa vérité, et il pourra imaginer beaucoup de choses à faire, « aligner » le reste avec sa réalité clinique. Surtout, oubliant par ignorance et déconnexion, le pouvoir de l’interrelation corps-émotion spiritualité. Les réponses du patient seront différentes selon qu’il est par exemple  « nonchalant », « hypocondriaque », « hédoniste »…

Nous revenons maintenant à la page blanche. Si je peux rester sans préjugés, sans interprétation, sans analyse, dans cet état de vide, les tissus et le système énergétique du patient, tels un GPS programmé par les traces laissées par les troubles du patient, me guideront.
Ces traces toucheront TOUTES les facettes d’être liées les unes aux autres:  somatiques, mentales (émotionnelles), spirituelles, toujours avec le script énergétique qui fait office de pont…

Si je peux suivre ce GPS, il faudrait qu’il me conduise dans ce qui est important ici et maintenant pour le patient. C’est souvent, très loin des interprétations de son esprit (chocs et altérations physiques, chocs psychologiques, croyances, contrats, blocages chimiques…). En chemin, ce GPS me montrera des points d’intérêt (que je dois noter, prendre en compte, ils m’aideront, mais sans arrêter le voyage, encore une fois je ne décide pas). Nous traverserons des routes, des rivières, des lacs, nous devrons attendre dans les embouteillages… Nous aurons donc besoin de plusieurs cartes et permis (pour conduire des voitures, des bateaux, faire de la plongée, de la spéléologie…) et de comprendre des langues différentes à chaque fois que nous changeons de structure, en cela elle diffère de la très sympathique GPS lady qui nous parle toujours dans la même langue.

On comprend donc que je ne me considère que comme (et c’est beaucoup !) un catalyseur qui me permet de connecter, d’unir, de révéler, de faire, de défaire… ce dont le patient a besoin.

Je ne décide pas et je n’interviens pas (ou le moins possible) car il faut laisser du temps et de l’espace au patient pour s’autoréguler (processus conscient ou non, ça dépend…).

Encore une fois ces processus impliqueront un travail sur le soma, le mental, l’esprit dans des proportions variables selon les cas.

En tant que catalyseur, je ne suis plus dans le produit final. Je m’explique: à aucun moment je n’ai participé comme MOI, le travail a été fait par le patient  (consciemment ou non) et c’est ce qui doit lui donner de l’autonomie. Ainsi, il n’y a pas de dépendance.

Tout cela, je ne peux y parvenir sans faire un traitement « fusion », c’est-à-dire un travail intégrateur. Ainsi, j’utilise tout ce que j’ai appris, ce que j’ai vécu sur le plan personnel en tant que patient, ce que j’ai médité, rêvé…

3.  Jusqu’où le patient peut aller est un facteur essentiel qui nous permettra d’aller aussi loin qu’il le permet et le peut.

Mon chemin d’Ostéopathe

 Osteópathe. Plus de 25 ans d’expérience.

Kinésithérapeute depuis plus de 30 ans.​

Professeur à l‘ECO (School of Osteopathic Concept) de Barcelone.

Co-fondateur du projet de formation Rendez-vous.​ 

Co-fondateur et co-administrateur d’Esencialma, S.L. nutriSapiens Importation, distribution et vente de pollen frais, produits de la ruche et autres produits naturels. 

 

Ma formation

Formation en médecine traditionnelle tibétaine Sowa Rig-Pa.
Formation en médecine traditionnelle tibétaine Sem-Kham Rig-Pa.
Master en Approfondissement en dissection anatomique.
Cohérence cardiaque, technique de gestion du stress.
Système Heartmate
Troisième cycle en dissection anatomique D.U.
Master Conseils et informations en Phytothérapie / Aromathérapie.
Diplôme en Ostéopathie D.O.
Cours de troisième cycle en pratique ostéopathique.
Master Interuniversitaire en kinésithérapie du Sport.
Diplôme d’état de Kinésithérapie.
Technicien Supérieur en Industries Alimentaires et Biotechnologies.

 

Blog personal de Christophe Pech en Osteosapiens

MON BLOG

 

Dans Mon Blog, vous pouvez trouver des informations et des petites réflexions que je partagerai de temps en temps, sur ma pratique en consultation.

Des soins qui se nourrissent de multiples sources qui se nourrissent les unes des autres: Ostéopathie, Médecine Tibétaine, Phytothérapie, Cohérence Cardiaque…. bref, tout s’apprenait et se vivait.​

Podcast de Osteosapiens con programas de Armoniom con Pascale Pech

PODCAST

 

Très prochainement j’espère pouvoir participer activement au podcast Osteosapiens et vous faire participer à mes réflexions. Pour l’instant, vous pouvez déjà écouter les émissions de ma collègue Pascale Pech et sa méthode Armoniom.

Actuellement disponible sur iVoox et Spotify.